Skip navigation

[Actualisation du 17 mai 2015]
Ouvrages Ship of Fools / The Dockers’ Museum – disponibles en version anglaise et française.

Sekula_ShipOfFools  Sekula_ShipOfFools_Fr

[Actualisation du 28 janvier 2015] Version numérique d’un petit catalogue de 9 pages pour l’exposition « Reinventing Documentary: The Art of Allan Sekula » [voir l’actualisation du 6 janvier], comprenant notamment la liste des œuvres exposées, disponible ici [url/ang-PDF].

[Actualisation du 6 janvier 2015] En plus de la réédition en numérique d’un de ses livres longtemps introuvable, ainsi que les projections du documentaire « The Forgotten Space », film co-réalisé avec Noël Burch (voir la bande-annonce plus bas), la Ronna and Eric Hoffman Gallery of Contemporary Art, au Lewis & Clark College, à Portland (Oregon), propose l’exposition « Reinventing Documentary: The Art of Allan Sekula » du 22 janvier – 15 mars 2015, première grande rétrospective de plus de quarante ans de carrière… [url/ang].

Sekula_Reinventing

[Actualisation du 4 janvier 2015] Le livre Fish Story [1995, 2002] d’Allan Sekula, épuisé depuis de nombreuses années et très difficile à trouver en usagé sinon à un prix exorbitant est maintenant disponible depuis l’automne 2014 en format électronique via iBooks [url/fr] et Kindle [url/ang] à des prix abordables. Merci à Mériol Lehmann, Direteur général du centre Avatar à Québec pour cette information, sinon passée inaperçue. Fish Story est initialement publié en 1995 (ISBN 90-73362-30-X) parallèlement à une série d’expositions que Sekula présente au Witte de With Center for Contemporary Art (21 janvier – 12 mars 1995); puis au Fotografiska Museet du Moderna Museet de Stockholm (6 mai – 27 août 1995); au Tramway de Glasgow (6 octobre – 12 novembre 1995); au Le Channel de la Scène nationale et Musée des Beaux Arts et de la Dentelle de Calais (16 décembre 1995 – 25 février 1996); le Santa Monica Museum of Art (15 juin – 25 août 1996) et la Henry Art Gallery de Seattle (11 février – 16 mai 1999). Puis, en 2002, alors que l’oeuvre/exposition est sélectionnée pour figurer au sein de la 11e Documenta de Kassel (Dir. artistique : Okwui Enwezor), une seconde édition du livre/catalogue Fish Story – revue – est publiée (ISBN 3-933807-68-9) conjointement à la traduction allemande Seemannsgarn (ISBN 3-928762-39-7) chez Verlag Richter [url/ang]. Tous trois épuisés depuis ! Le film « The Forgotten Space » (2010) pouvais alors facilement être considéré comme la culmination de cette vaste recherche visuelle, théorique et socio-politique entreprise par Sekula à la fin des années 80. Grand penseur et théoricien de l’image, Sekula n’était pas ignorant du passage de son travail depuis une salle d’exposition à une version imprimée, puis à une forme filmique sur grand écran; et conscient aussi des « lectures » forcément infléchies de son travail par ces différents « passages de l’image ». J’aime à penser qu’il aurait fort probablement aimé se pencher à la réalisation d’une version électronique du livre qui re/vient après (et conjointement) à la diffusion de son film. À ce titre, le Musée d’art contemporain de Montréal (MACM) annonce une série de projections (21 janvier – 15 mars 2015 [url/fr]) du film « The Forgotten Space ». Mais dans les trois dernières années de sa vie (2010-2013), Sekula travaillait toujours à une nouvelle occurrence — à un autre protocole documentaire dirait un ami — de ce vaste projet qui n’a de cesse d’être actuel : intitulé cette fois-ci Ship of Fools / The Dockers’ Museum. Constitué de 33 photographies de Sekula et de deux projections de diapositives (section intitulée Ship of Fools), l’artiste avait également fait l’acquisition — principalement en ligne — d’une multitude d’objets, d’images, de photographies, de cartes postales… (autre section intitulée The Docker’s Museum). Une publication, ainsi qu’une conférence internationale en hommage à Sekula, est au programme de l’exposition que présente le Johann Jacobs Museum (Zurich, Suisse) depuis le 9 décembre 2014, jusqu’au 1er mars 2015 [url/ang]. Éditée par Leuven University Press et prévue pour le printemps 2015, la publication est déjà annoncée comme étant « the first substantial scholarly analysis of this impressive project » [url/ang].

Sekula_Fish Story Sekula_Seemannsgarn Sekula_Forgotten_Space Sekula_ShipOfFools:TheDocker'sMuseum

[Actualisation du 11 août 2013] Nous apprenons le décès d’Allan Sekula, certainement l’un des théoricien/artiste les plus importants des trente dernière années. Pour l’instant, ces informations : en français, ce billet très juste et pertinent d’Élisabeth Lebovici via son blog Le Beau vice [url/fr] et en anglais via East of Borneo [url/ang].

[Actualisation du 14 juillet 2012] Je replace en Une de ce blog ce (tout petit) billet de juillet 2011 où je renvoyais simplement vers la bande-annonce de ce très beau et très bon film « The Forgotten Space » des deux Maîtres — littéralement ! — Allan Sekula et Noël Burch. Depuis, deux projections ont eu lieu à Montréal lors des Rencontres internationales du documentaire (RIDM) les 14 et 19 novembre 2011. À Londres en avril 2012, à la Tate Modern, avait lieu une longue discussion — 2 h 15 — modérée par Stuart Comer (conservateur des films à ce musée) avec les deux réalisateurs auquel s’adjoignait l’historien de l’art Benjamin H.D. Buchloh — un autre Maître ! La Tate Modern diffuse sur son site Web l’intégralité de la discussion [url/en].

Enfin, le 19 juillet 2012, aura lieu une autre projection de ce film au centre en art actuel Sporobole dans le cadre d’une activité périphérique à l’exposition Berth de l’artiste Mitch Mitchell (7 juin 2012 – 29 juillet 2012 [url/fr]), qui explore justement la figure du conteneur, le transport de masse et la consommation perpétuelle (…).

—– [Billet initial publié le 4 juillet 2011]

« The Forgotten Space » (2010) d’Allan Sekula et Noël Burch Bande-annonce [url/ang] | Site web [url/ang] | Vimeo [url/ang] Note : merci à @karlpro du rappel [url/fr].

claudia_giannetti_an_archive(s)_a_minimal_encyclopedia
Edith-Russ-Haus for Media Art [url/ang]
Table des matières sur le site Neural.it [url/ang]

Stanford University Press [url/ang]

Poe, Edgar Allan_McGann, Jerome
Harvard University Press [url/ang]

20141026_Hayeur_1

Voici le texte d’une chronique initialement partagée à l’émission de radio Montréal s’EXPose sur les ondes de CIBL [url/fr], émission dans laquelle je chronique la production de livres en arts visuels principalement publiés au Québec. Il m’importe dans ces version écrites (et non celles parlées à la radio) de détailler davantage, de m’étendre sur le sujet, de compléter mes phrases, ajouter des informations, liens, etc. Ce n’est donc pas un verbatim. Vous pouvez suivre la tableau général des chroniques ici [].

« Isabelle Hayeur : Vraisemblances / Verisimilitudes » est une monographie bilingue produite suite à l’exposition intitulée « Vraisemblances » — sous le commissariat de Marcel Blouin — présentée du 26 janvier au 21 avril 2013 à EXPRESSION, Centre d’exposition de Saint-Hyacinthe, puis du 16 juin au 15 septembre 2013 au Musée régional de Rimouski. La monographie s’intéresse à Read More »

Voici le texte d’une chronique initialement partagée à l’émission de radio Montréal s’EXPose sur les ondes de CIBL [url/fr], émission dans laquelle je chronique la production de livres en arts visuels principalement publiés au Québec. Il m’importe dans ces version écrites (et non celles parlées à la radio) de détailler davantage, de m’étendre sur le sujet, de compléter mes phrases, ajouter des informations, liens, etc. Ce n’est donc pas un verbatim. Vous pouvez suivre la tableau général des chroniques ici [].

Métier_CritiqueBien que ce ne soit pas une publication portant spécifiquement sur les arts visuels (ce qui sera mon mandat au sein de l’équipe à l’émission), je trouvais particulièrement justifié pour ma toute première chronique – et pour notre émission culturelle qui débute – de rappeler que la tâche et le travail auquel on s’adonne ici (bénévolement faut-il le rappeler) n’est pas anodins, possède une histoire, avec des moments riches et des époques difficile, souvent des tensions et qu’il s’inscrit évidemment dans des contextes institutionnels précis. L’essai de Catherine Voyer-Léger porte sur la critique culturelle au Québec, et concentre son analyse à la critique des médias écrits (celle des quotidiens et hebdomadaires montréalais) et celle dans les médias électroniques (télévision et radio). Read More »

Mon aventure radiophonique se poursuit – quelque peu différemment – avec mes chroniques partagées cette fois-ci pour une nouvelle émission de radio (depuis le 31 août 2014) Montréal s’EXPose sur les ondes de CIBL [url/fr], émission dans laquelle — à l’invitation de Marie-Gabrielle Ménard, réalisatrice & coordonnatrice — je parle toujours de la production de livres en arts visuels. J’interviens aux trois semaines (c’est régulier ! Mais je remplace à l’occasion mes collègues !) et je tenterai, du mieux que je peux, de reprendre et développer mes interventions ici.

Read More »

20140812_#12août

Avant de développer et publier dans ce blog même l’ensemble de mes chroniques partagées à l’émission de radio In situ de CIBL [url/fr], émission dans laquelle — répondant à l’invitation de Chantal L’Heureux — je chronique la production de livres en arts visuels, une évidence m’apparait dès les premières émissions depuis décembre 2013 :  Read More »

Pour mémoire, cette petite liste des titres que je possède (titres barrés) de la collection epistrophy, aux éditions Parenthèses… et ceux qu’il me reste à trouver (titres en gras) :

epis

1981 | André Hodeir, Hommes et problèmes du jazz
1982 | Denis Constant, Aux sources du reggae : musique, société et politique en Jamaïque
1982 | Charles Mingus, Moins qu’un chien
1982 | Art Pepper, « Straight life« 
1983 | Lucien Malson, Des Musiques de jazz
1984 | André Hodeir, Jazzistiques
1984 | Billie Holiday, Lady sings the blues
1985 | Alain Gerber, Le Cas Coltrane
1986 | Michel-Claude Jalard, Le Jazz est-il encore possible ?
1986 | Alain Tercinet, West coast jazz
1991 | Ian Carr, Miles Davis

Il faut absolument lire ce texte [url/fr]. La cause est noble de toute façon, soit l’approche — expression que j’emprunte au domaine de l’escalade — d’une relecture d’À la recherche… de Marcel Proust, par Marcel Pleau. Journaliste culturel indépendant, l’auteur y mêle ici sa propre biographie et l’acte de (re)lecture de cette œuvre littéraire qu’il s’apprête à faire. On le suit. Ça ne fait que commencer…

Ce film est extraordinaire, pour plusieurs raisons ! J’y reviendrai et m’expliquerai pourquoi j’aime tant ce film. Comme on dit : un film « fait pour la télévision », ici la BBC en 1999. C’est un chef-d’œuvre. Le réalisateur se nomme Stephen Poliakoff. Pour l’instant et pour mémoire, je place les trois parties ici – tout en remerciant la chaîne Youtube de wendy2455 [url/ang] de ce généreux partage.

Partie 1 de 3

Partie 2 de 3

Partie 3 de 3


Extraordinaire « Théorie du drone » (2013) [url/fr] de Grégoire Chamayou… également l’auteur chez le même éditeur du non moins extraordinaire « Les chasses à l’homme » (2010) [url/fr].

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 228 autres abonnés