Skip navigation

Stanford University Press [url/ang]

Poe, Edgar Allan_McGann, Jerome
Harvard University Press [url/ang]

20141026_Hayeur_1

Voici le texte d’une chronique initialement partagée à l’émission de radio Montréal s’EXPose sur les ondes de CIBL [url/fr], émission dans laquelle je chronique la production de livres en arts visuels principalement publiés au Québec. Il m’importe dans ces version écrites (et non celles parlées à la radio) de détailler davantage, de m’étendre sur le sujet, de compléter mes phrases, ajouter des informations, liens, etc. Ce n’est donc pas un verbatim. Vous pouvez suivre la tableau général des chroniques ici [].

« Isabelle Hayeur : Vraisemblances / Verisimilitudes » est une monographie bilingue produite suite à l’exposition intitulée « Vraisemblances » — sous le commissariat de Marcel Blouin — présentée du 26 janvier au 21 avril 2013 à EXPRESSION, Centre d’exposition de Saint-Hyacinthe, puis du 16 juin au 15 septembre 2013 au Musée régional de Rimouski. La monographie s’intéresse à Read More »

Voici le texte d’une chronique initialement partagée à l’émission de radio Montréal s’EXPose sur les ondes de CIBL [url/fr], émission dans laquelle je chronique la production de livres en arts visuels principalement publiés au Québec. Il m’importe dans ces version écrites (et non celles parlées à la radio) de détailler davantage, de m’étendre sur le sujet, de compléter mes phrases, ajouter des informations, liens, etc. Ce n’est donc pas un verbatim. Vous pouvez suivre la tableau général des chroniques ici [].

Métier_CritiqueBien que ce ne soit pas une publication portant spécifiquement sur les arts visuels (ce qui sera mon mandat au sein de l’équipe à l’émission), je trouvais particulièrement justifié pour ma toute première chronique – et pour notre émission culturelle qui débute – de rappeler que la tâche et le travail auquel on s’adonne ici (bénévolement faut-il le rappeler) n’est pas anodins, possède une histoire, avec des moments riches et des époques difficile, souvent des tensions et qu’il s’inscrit évidemment dans des contextes institutionnels précis. L’essai de Catherine Voyer-Léger porte sur la critique culturelle au Québec, et concentre son analyse à la critique des médias écrits (celle des quotidiens et hebdomadaires montréalais) et celle dans les médias électroniques (télévision et radio). Read More »

Mon aventure radiophonique se poursuit – quelque peu différemment – avec mes chroniques partagées cette fois-ci pour une nouvelle émission de radio (depuis le 31 août 2014) Montréal s’EXPose sur les ondes de CIBL [url/fr], émission dans laquelle — à l’invitation de Marie-Gabrielle Ménard, réalisatrice & coordonnatrice — je parle toujours de la production de livres en arts visuels. J’interviens aux trois semaines (c’est régulier ! Mais je remplace à l’occasion mes collègues !) et je tenterai, du mieux que je peux, de reprendre et développer mes interventions ici.

Read More »

20140812_#12août

Avant de développer et publier dans ce blog même l’ensemble de mes chroniques partagées à l’émission de radio In situ de CIBL [url/fr], émission dans laquelle — répondant à l’invitation de Chantal L’Heureux — je chronique la production de livres en arts visuels, une évidence m’apparait dès les premières émissions depuis décembre 2013 :  Read More »

Pour mémoire, cette petite liste des titres que je possède (titres barrés) de la collection epistrophy, aux éditions Parenthèses… et ceux qu’il me reste à trouver (titres en gras) :

epis

1981 | André Hodeir, Hommes et problèmes du jazz
1982 | Denis Constant, Aux sources du reggae : musique, société et politique en Jamaïque
1982 | Charles Mingus, Moins qu’un chien
1982 | Art Pepper, « Straight life« 
1983 | Lucien Malson, Des Musiques de jazz
1984 | André Hodeir, Jazzistiques
1984 | Billie Holiday, Lady sings the blues
1985 | Alain Gerber, Le Cas Coltrane
1986 | Michel-Claude Jalard, Le Jazz est-il encore possible ?
1986 | Alain Tercinet, West coast jazz
1991 | Ian Carr, Miles Davis

Il faut absolument lire ce texte [url/fr]. La cause est noble de toute façon, soit l’approche — expression que j’emprunte au domaine de l’escalade — d’une relecture d’À la recherche… de Marcel Proust, par Marcel Pleau. Journaliste culturel indépendant, l’auteur y mêle ici sa propre biographie et l’acte de (re)lecture de cette œuvre littéraire qu’il s’apprête à faire. On le suit. Ça ne fait que commencer…

Ce film est extraordinaire, pour plusieurs raisons ! J’y reviendrai et m’expliquerai pourquoi j’aime tant ce film. Comme on dit : un film « fait pour la télévision », ici la BBC en 1999. C’est un chef-d’œuvre. Le réalisateur se nomme Stephen Poliakoff. Pour l’instant et pour mémoire, je place les trois parties ici – tout en remerciant la chaîne Youtube de wendy2455 [url/ang] de ce généreux partage.

Partie 1 de 3

Partie 2 de 3

Partie 3 de 3


Extraordinaire « Théorie du drone » (2013) [url/fr] de Grégoire Chamayou… également l’auteur chez le même éditeur du non moins extraordinaire « Les chasses à l’homme » (2010) [url/fr].

« Le deuxième courant d’idées a une toute autre force, une toute autre rationalité, une toute autre réalité. Il commence d’ailleurs à se clarifier des éléments adventices qui lui venaient du voisinage du cosmopolitisme et des utopies où il était né. Nous proposons de lui garder le nom d’internationalisme. L’Internationalisme digne de ce nom est le contraire du cosmopolitisme. Il ne nie pas la nation. Il la situe.

Inter-nation, c’est le contraire d’a-nation. C’est aussi, par conséquent le contraire du nationalisme, qui isole la nation. L’internationalisme est, si l’on veut bien accorder cette définition, l’ensemble des idées, sentiments et règles et groupements collectifs qui ont pour but de concevoir et diriger les rapports entre les nations et entre les sociétés en général. Ici nous sommes non plus dans le domaine de l’utopie mais dans celui des faits, tout au moins dans celui des anticipations du futur immédiat. En réalité, il existe tout un mouvement de forces sociales qui tendent à régler pratiquement et moralement la vie de relation des sociétés.

Ces forces procèdent à la façon dont autrefois ont été progressivement réglés, à l’intérieur des sociétés à base de clans, les rapports entre ces clans; dont, par exemple, la tribu supprima les guerres privées; ou à la façon dont, au début des grandes formations d’États, les pouvoirs centraux eurent pour principale tâche de limiter sévèrement la souveraineté des tribus, villes, provinces, etc. Il est certain que de nos jours toute la morale et la pratique tendent à ne plus considérer des États comme les êtres absolument souverains, ayant, comme le « prince » de Machiavel, le droit naturel de faire à tous quoi que ce soit, y compris l’injuste et l’horrible, pourvu que ce soit pour son propre bien. Il existe maintenant une morale internationale.

Cette morale certes n’arrive que péniblement à son expression, plus péniblement encore à des sanctions, sauf diffuses, bien plus péniblement encore aux institutions qui seules permettront à l’internation de devenir une réalité. Mais nous ne voyons aucune raison à désespérer. Il y a au contraire des faits considérables et nouveaux qui dominent actuellement toute la vie de relation des sociétés et qui ne pourront pas manquer de s’inscrire dans la pratique et dans le droit. »

[Extrait] Édition électronique réalisée à partir du texte de
Marcel Mauss, « La nation et l’internationalisme. » (1920).
Communication en français à un colloque: « The Problem of Nationality »,
Proceedings of the Aristotelien Society, Londres, 1920, pp. 242 à 251.
Texte reproduit in Marcel Mauss, Oeuvres. 3. Cohésion sociale et division de la sociologie
(pp. 626 à 634), Paris, Éditions de Minuit, 1969, 734 pages, collection : Le sens commun.

Dans le cadre de la collection : « Les classiques des sciences sociales »
Site web : http://www.uqac.uquebec.ca/zone30/Classiques_des_sciences_sociales/index.html
Une collection développée en collaboration avec la Bibliothèque
Paul-Émile-Boulet de l’Université du Québec à Chicoutimi
Site web : http://bibliotheque.uqac.uquebec.ca/index.htm

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 228 autres abonnés