Skip navigation

J’attire votre attention sur l’exposition temporaire Bilder, die Lügen — Images mensongères qui débutait le 19 octobre 2007 pour se poursuivre jusqu’au 6 juillet 2008 au Musée de la communication de Berne (Suisse), exposition sur le thème de la manipulation des images.

« L’exposition Images mensongères s’interroge sur l’objectivité des images et illustre la problématique de la manipulation des et par les images. Quelque 300 exemples datant des 100 dernières années illustrent les trois grands modèles d’images mensongères : la transformation de l’image (manipulation d’images existantes); la falsification du texte et du contexte (manipulation de l’interprétation); le mensonge à l’aide d’images réelles (images posées, mises en scènes). » (Extraits du communiqué sur le site web [url/fr]).

On trouve plus d’informations et un développement via le très bon blogue Mots d’images du photographe, illustrateur et graphiste Béat Brüsch [url/fr]. L’auteur signale dans son billet [url/fr] la présence dans l’exposition de la photographie de Spencer Platt qui a remporté en 2007 le World Press Photo Award pour l’année 2006 [url/ang].

Dans le cas précis de l’image de Platt, nous en avons maintenant la confirmation grâce au témoignage de Bissan Maroun, l’une des femmes dans la voiture [url/ang]; ainsi que le point de vue des autres [url/ang] + [url/ang], ce n’est pas l’image qui est mensongère (aucunement même !), mais bel et bien la transformation de la légende qui accompagne l’image et forcément son interprétation au fil des publications — et (re)publications successives ! — dans la presse. Surtout, cette problématique révèle la réelle difficulté de cette dernière à saisir la multitude des réalités et expériences de l’image en temps de guerre, à l’écart du « cliché » classique — et unique —, et ce, en quelques mots et phrases seulement.

André Gunther, sur le blogue Actualités de la Recherche en histoire visuelle fait le point sur cette problématique des légendes accompagnant les photographies par le prisme de deux images récentes, celle de Platt, mais également celle de Éric Hadj issue d’un reportage à Clichy-sous-Bois et publié dans Paris-Match [url/fr — lire les commentaires aussi].

Sur le site de l’agence Getty Image, le titre court de la photographie actuellement est « Beirut Residents Continue to Flock to Southern Neighborhoods » et la description complète, plus longue, qui accompagne l’image est :

« BEIRUT, LEBANON — AUGUST 15: Affluent Lebanese drive down the street to look at a destroyed neighborhood August 15, 2006 in southern Beirut, Lebanon. As the United Nations brokered cease fire between Israel and Hezbollah enters its first day, thousands of Lebanese returned to their homes and villages. (Photo by Spencer Platt/Getty Images) » [url/ang].

On peut entendre Spencer Platt dans un court entretien donné le 2 mars 2007 à la National Public Radio (NPR), la radio publique américaine. Il s’explique brièvement sur son image primée et sur l’usage et la modification du titre de sa photo [url/ang-5 min 07 sec].

Finalement, une requête avec le moteur de recherche de l’agence permet de retrouver 30 photographies (celles qui font parties de la banque du moins) prises par Spencer Platt en ce jour du 15 août 2006, lendemain du cesser-le-feu [url/ang]. Il devient alors intéressant – primordial même ! – de replacer l’image avec celles qui la cotoient dans cette « séquence ». L’image prend alors une force supplémentaire et les doutes sur celle-ci — si doutes il y avait bien sûr ! — s’estompent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s