Skip navigation

La noirceur de la salle, les flashes des caméras et mobiles, le groupe arrive sous les clameurs; c’est un rappel ou le début d’un concert; incertitude et fragilité de l’image vidéo qui, dans ces conditions, ne peut vraiment faire le point ni bénéficier d’une lumière adéquate; que des flashes comme guides; la musique débute, acoustique, sans aucune amplification; à la 59e seconde, basculement de l’image qui s’éclaircit soudainement; plan fixe; à partir de la hauteur des balcons; on comprend mieux; tons de gris; noir et blanc; c’est l’extrême proximité des musiciens et des spectateurs dans l’espace commun de la performance qui surprend; « When they kick out your front door »; immédiatement, c’est The Guns of Brixton; The Clash évidemment… et Richard Reed Parry, tenant sa contrebasse d’une main, poursuit et cris à la foule, l’autre main près de la bouche pour mieux projeter « When the law break in/How you gonna go? »; après, c’est le mégaphone; nous sommes ici à Londres, St John’s Church; jadis le cœur de l’establishment politique et religieux de l’Angleterre; 31 janvier 2007; le groupe : Arcade Fire. Rien n’est anodin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s