Skip navigation

Philippe Sauvageau 09/02/2009

Monsieur Philippe Sauvageau rendait visite aux étudiants de l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information (EBSI [url/fr]) le 9 février dernier, dans le cadre du cycle des conférences-midi [url/fr]. Sa communication d’environ 45 minutes — trop courte ! — permettait à ceux ne le connaissant pas encore de prendre la mesure d’un parcours personnel et professionnel exemplaire en matière de développement culturel. Pour ceux qui avait déjà croisé son regard ou suivi son cheminement de près ou de loin, il n’y avait-là qu’une confirmation éloquente du travail fondateur — et novateur ! — que Monsieur Sauvageau à effectué depuis maintenant plus de quarante-cinq ans, tant au Québec qu’à l’échelle internationale.Son parcours professionnel est vaste et ne saurait se limiter à ces quelques dates importantes, le travail le plus important ayant souvent lieu en marge, en amont et en aval de ces moments charnières. En voici quand même quelques-uns :

— 1962-1964
Responsable des services techniques à la Bibliothèque municipale de Trois-Rivières et conservateur adjoint du Service régional des bibliothèques de la Mauricie;

— 1964-1975
Administrateur délégué de la Bibliothèque centrale de prêt de l’Outaouais (création et développement de l’organisme);

— 1970
Responsable du développement des programmes culturels à l’intention des minorités francophones du Canada (hors Québec) et anglophone (au Québec) pour le Secrétariat d’État du Canada;

— 1970-1975
Administrateur délégué des bibliothèques centrales de prêt du Saguenay – Lac-Saint-Jean (création et développement de l’organisme);

— 1974-1980
Directeur de la Bibliothèque de Québec;

— 1980-1989
Directeur général de l’Institut canadien de Québec. Il recevra d’ailleurs le prix de l’Institut en 1990.

Il préside également la Commission d’étude sur les bibliothèques publiques du Québec qui publie en 1987 ses conclusions dans un rapport qui fera date (« Les bibliothèques publiques, une responsabilité à partager : rapport de la Commission d’étude sur les bibliothèques publiques du Québec [url/fr]», mieux connu sous l’appellation du « Rapport Sauvageau »). Ensuite, tout en étant Président-directeur général de la Bibliothèque nationale du Québec à Montréal (1989-2000), il intègre le Conseil provisoire de la Grande Bibliothèque du Québec, chargé alors de définir les besoins de cette dernière (1998-2000). Ensuite et brièvement, il sera Directeur du réseau des bibliothèques de l’Université du Québec à Montréal (2000-2001). Depuis 2001, M. Sauvageau est maintenant à la direction de la Bibliothèque de l’Assemblée nationale à Québec [url/fr]. Il succède alors à une autre figure non moins importante à ce poste, M. Gaston Bernier.

L’expertise de M. Sauvageau est également sollicitée à travers le monde. Il est donc invité comme conférencier à de multiples occasions en France, en Angleterre, en Suisse et agira notamment comme consultant pour l’Agence de la Francophonie (1986) ou la Bibliothèque nationale du Maroc (1989-1990). À ce titre, son travail pour l’Agence de la Francophonie initie alors une collaboration fructueuse avec Lucie Alexandre, instigatrice d’un important programme pour l’Agence, et l’amène à la création de plus de 200 Centres de lecture et d’animation culturelle (CLACS), implantés dans une vingtaine de pays d’Afrique et de l’Océan indien, essentiellement en milieu rural.

Parmi ces autres récompenses, il faut signaler en 1998 son grade d’Officier de l’Ordre des arts et des lettres de France et celui en 2007 de Chevalier de l’Ordre national du Québec.

Toujours très actif, Philippe Sauvageau, alors Président de l’Association pour l’avancement des sciences et techniques de la documentation (ASTED), rendait possible en 2008 — avec d’autres ! — la tenue de la 74e conférence de l’International Federation of Library Associations and Institutions (IFLA) et ce pendant les célébrations du 400e de la Ville de Québec; il est toujours Président-directeur général du Salon international du livre de Québec (dont la prochaine édition aura lieu du 15 au 19 avril prochain [url/fr]) et il préfaçait récemment le livre de Benoit Ferland « Élaboration de politiques en milieux documentaires » publié aux presses de l’ASTED [url/fr]. J’en passe et j’en oublie certainement.

Très bientôt, le Groupe étudiant de la Special Libraries Association (GESLA [url/fr],) de l’Université de Montréal, dont certains membres étaient présents lors de sa communication, lui rendra visite à son tours lors d’un déplacement à Québec. Là, nous prendrons peut-être le temps de visiter également la Bibliothèque Gabrielle-Roy, notamment créée par M. Sauvageau !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s