Skip navigation

Jour du souvenir — cette année — pour moi, c’est me souvenir de Kurt Vonnegut, Jr., né un 11 novembre, il y a 90 ans en 1922 et décédé le 11 avril 2007 (il y a plus de 5 ans maintenant) et surtout de son livre « Abattoir 5 ou la Croisade des enfants » [titre original « Slaughterhouse Five or the Children’s Crusade » (1969)] publié l’année de ma naissance et dont l’adaptation cinématographique « Slaughterhouse-Five » (1972) de George Roy Hill (et la musique de Bach jouée par Glenn Gould) — vue à la télévision quelques années plus tard… 1976 ou 1977 ? — laissa une marque en moi encore perceptible à ce jour. Livre de [science] fiction (comme on dit), mais issu de son expérience réelle, ultime de la Deuxième Guerre mondiale. J’épargne ici les détails. Tout est dans le livre, sinon relaté dans nombreux autres de ses écrits. Le 30 octobre dernier, Kurt Vonnegut: Letters paraît. La première lettre du livre [29 mai 1945] est justement celle qu’il rédige suite à sa libération par l’armée soviétique du camp où il était prisonnier. Il raconte aux siens cette expérience limite plus tard évoqué dans cet Abattoir 5.

 

One Trackback/Pingback

  1. […] Lire au sujet de l’auteur les sources de cet article sur le cafard cosmique ou via ce témoignage sur le blog quatrevingt-treize […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s