Skip navigation

Une semaine à Paris ! Cela faisait dix ans pile que ça m’était arrivée. En 2006, c’était pour le travail – pour une revue culturelle – et aujourd’hui, toujours pour le travail, mais pour une autre revue culturelle. Je suis chanceux. Mais entre ces deux moments, je dois l’admettre (sinon l’exprimer), il y a eu cette profonde impossibilité de me déplacer (même à l’intérieur du Québec), faute de moyens. Extrême pauvreté de la précarité des emplois occasionnels (contrats à durée déterminée… ou indéterminée) et aussi, l’absence de contrats. J’accepte mon parcours… et ce qu’il implique.

Aujourd’hui, je retrouve avec plaisir mon amie VS qui me logeait il y a dix, dans le même appartement. Elle n’a pas vraiment changée (je trouve), malgré quelques problèmes de santé : cette même énergie, cette même force créatrice, génératrice d’images et d’émotions, le débit rapide, plein d’informations. Bises dès l’arrivée, comme si je m’étais absenté hier ! Cafés, baguettes, confitures, soupe chaude, ma chambre, clefs, wifi… Son petit fils est aujourd’hui un adulte de 18 ans, avec ses propres rêves de création et de vie, traversée par les nouvelles technologies.

Beaucoup trop tôt pour faire un bilan, malgré ces deux dates qui permettent de baliser mon expérience. Je ne veux pas non plus demander à mes interlocuteurs « Euh, comment va la France ? » Car et le Québec, et la France ont évidemment beaucoup changés depuis dix ans, malgré un immobilisme rampant (si ça se peut). J’y reviendrai plus tard. On ne peut pas parler de ces choses à la volée.

Pour l’instant, simple aide-mémoire des quelques lieux croisés avec sélection de photographies. Au fil des jours, j’ajouterai des commentaires sous les quelques photographie. On verra ce que ça donnera. Work in progress comme on dit, ou plutôt « Travaux en cours ».

Mercredi 12 octobre, c’est l’arrivée en avant-midi… donc fatigue – déjà – de cette traversée outre-atlantique; longue sieste, café, soupe. En soirée, une seule activité au programme : promenade vers le Palais de Tokyo avec le début d’une Carte blanche à Tino Sehgal [url]. Sehgal est connu du public québécois, surtout depuis cette exposition printanière en 2013 au MACM [url]. Mais, comme il le dit lui-même, son ascension des plus hauts sommets de l’art mondial s’est fait rapidement, à un jeune âge (il est né en 1976), accompagnée d’une reconnaissance critique presque immédiate. Ce soir Les Amis du Palais de Tokyo et le Tokyo Art Club invitait à une conversation libre entre Sehgal et la commissaire Rebecca Lamarche-Vadel. J’ai noté beaucoup de choses lors de cette conversation (qui pourrait ouvrir sur un texte plus long et complexe). J’ai pris quelques photographies – sans les gens ni les intervenants – du lieu de cette rencontre.

2016-10-13-21-44-59

2016-10-13-21-45-19

2016-10-13-21-46-08

2016-10-13-21-23-06

2016-10-13-21-44-42

2016-10-13-21-25-03

2016-10-13-21-22-57

2016-10-13-21-22-47


Puis, sur la terrasse du Palais de Tokyo, cette apparition d’une beauté phénoménale; avec toujours cet effet – je sais, je suis touriste ! – cette attraction, cette couleur la nuit, les faisceaux tournoyants. Juste la bonne distance.

2016-10-13-21-50-32

2016-10-13-21-52-26


Puis, en redescendant vers la rue…

2016-10-13-21-54-33

2016-10-13-21-54-57

2016-10-13-21-55-18

2016-10-13-21-55-50

2016-10-13-21-58-02

2016-10-13-21-58-34

2016-10-13-21-59-15

2016-10-13-21-59-50
Ne pas oublier de revenir au Musée d’art moderne de la Ville de Paris pour cette rétrospective Bernard Buffet [url], mais surtout pour Carl Andre – Sculpture as place, 1958-2010 [url] à partir du 18 octobre (pas certain d’avoir le temps).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s