Skip navigation

Category Archives: Ressources életroniques

[Actualisation du 17 mai 2015]
Ouvrages Ship of Fools / The Dockers’ Museum – disponibles en versions anglaise, française et portugaise.

Sekula_ShipOfFools  Sekula_ShipOfFools_Fr Maumaus_Allan Sekula_Ship of Fools_The Dockers Museum.imagem

[Actualisation du 28 janvier 2015] Version numérique d’un petit catalogue de 9 pages pour l’exposition « Reinventing Documentary: The Art of Allan Sekula » [voir l’actualisation du 6 janvier], comprenant notamment la liste des œuvres exposées, disponible ici [url/ang-PDF].

[Actualisation du 6 janvier 2015] En plus de la réédition en numérique d’un de ses livres longtemps introuvable, ainsi que les projections du documentaire « The Forgotten Space », film co-réalisé avec Noël Burch (voir la bande-annonce plus bas), la Ronna and Eric Hoffman Gallery of Contemporary Art, au Lewis & Clark College, à Portland (Oregon), propose l’exposition « Reinventing Documentary: The Art of Allan Sekula » du 22 janvier – 15 mars 2015, première grande rétrospective de plus de quarante ans de carrière… [url/ang].

Sekula_Reinventing

[Actualisation du 4 janvier 2015] Le livre Fish Story [1995, 2002] d’Allan Sekula, épuisé depuis de nombreuses années et très difficile à trouver en usagé sinon à un prix exorbitant est maintenant disponible depuis l’automne 2014 en format électronique via iBooks [url/fr] et Kindle [url/ang] à des prix abordables. Merci à Mériol Lehmann, Direteur général du centre Avatar à Québec pour cette information, sinon passée inaperçue. Fish Story est initialement publié en 1995 (ISBN 90-73362-30-X) parallèlement à une série d’expositions que Sekula présente au Witte de With Center for Contemporary Art (21 janvier – 12 mars 1995); puis au Fotografiska Museet du Moderna Museet de Stockholm (6 mai – 27 août 1995); au Tramway de Glasgow (6 octobre – 12 novembre 1995); au Le Channel de la Scène nationale et Musée des Beaux Arts et de la Dentelle de Calais (16 décembre 1995 – 25 février 1996); le Santa Monica Museum of Art (15 juin – 25 août 1996) et la Henry Art Gallery de Seattle (11 février – 16 mai 1999). Puis, en 2002, alors que l’oeuvre/exposition est sélectionnée pour figurer au sein de la 11e Documenta de Kassel (Dir. artistique : Okwui Enwezor), une seconde édition du livre/catalogue Fish Story – revue – est publiée (ISBN 3-933807-68-9) conjointement à la traduction allemande Seemannsgarn (ISBN 3-928762-39-7) chez Verlag Richter [url/ang]. Tous trois épuisés depuis ! Le film « The Forgotten Space » (2010) pouvais alors facilement être considéré comme la culmination de cette vaste recherche visuelle, théorique et socio-politique entreprise par Sekula à la fin des années 80. Grand penseur et théoricien de l’image, Sekula n’était pas ignorant du passage de son travail depuis une salle d’exposition à une version imprimée, puis à une forme filmique sur grand écran; et conscient aussi des « lectures » forcément infléchies de son travail par ces différents « passages de l’image ». J’aime à penser qu’il aurait fort probablement aimé se pencher à la réalisation d’une version électronique du livre qui re/vient après (et conjointement) à la diffusion de son film. À ce titre, le Musée d’art contemporain de Montréal (MACM) annonce une série de projections (21 janvier – 15 mars 2015 [url/fr]) du film « The Forgotten Space ». Mais dans les trois dernières années de sa vie (2010-2013), Sekula travaillait toujours à une nouvelle occurrence — à un autre protocole documentaire dirait un ami — de ce vaste projet qui n’a de cesse d’être actuel : intitulé cette fois-ci Ship of Fools / The Dockers’ Museum. Constitué de 33 photographies de Sekula et de deux projections de diapositives (section intitulée Ship of Fools), l’artiste avait également fait l’acquisition — principalement en ligne — d’une multitude d’objets, d’images, de photographies, de cartes postales… (autre section intitulée The Docker’s Museum). Une publication, ainsi qu’une conférence internationale en hommage à Sekula, est au programme de l’exposition que présente le Johann Jacobs Museum (Zurich, Suisse) depuis le 9 décembre 2014, jusqu’au 1er mars 2015 [url/ang]. Éditée par Leuven University Press et prévue pour le printemps 2015, la publication est déjà annoncée comme étant « the first substantial scholarly analysis of this impressive project » [url/ang].

Sekula_Fish Story Sekula_Seemannsgarn Sekula_Forgotten_Space Sekula_ShipOfFools:TheDocker'sMuseum

[Actualisation du 11 août 2013] Nous apprenons le décès d’Allan Sekula, certainement l’un des théoricien/artiste les plus importants des trente dernière années. Pour l’instant, ces informations : en français, ce billet très juste et pertinent d’Élisabeth Lebovici via son blog Le Beau vice [url/fr] et en anglais via East of Borneo [url/ang].

[Actualisation du 14 juillet 2012] Je replace en Une de ce blog ce (tout petit) billet de juillet 2011 où je renvoyais simplement vers la bande-annonce de ce très beau et très bon film « The Forgotten Space » des deux Maîtres — littéralement ! — Allan Sekula et Noël Burch. Depuis, deux projections ont eu lieu à Montréal lors des Rencontres internationales du documentaire (RIDM) les 14 et 19 novembre 2011. À Londres en avril 2012, à la Tate Modern, avait lieu une longue discussion — 2 h 15 — modérée par Stuart Comer (conservateur des films à ce musée) avec les deux réalisateurs auquel s’adjoignait l’historien de l’art Benjamin H.D. Buchloh — un autre Maître ! La Tate Modern diffuse sur son site Web l’intégralité de la discussion [url/en].

Enfin, le 19 juillet 2012, aura lieu une autre projection de ce film au centre en art actuel Sporobole dans le cadre d’une activité périphérique à l’exposition Berth de l’artiste Mitch Mitchell (7 juin 2012 – 29 juillet 2012 [url/fr]), qui explore justement la figure du conteneur, le transport de masse et la consommation perpétuelle (…).

—– [Billet initial publié le 4 juillet 2011]

« The Forgotten Space » (2010) d’Allan Sekula et Noël Burch Bande-annonce [url/ang] | Site web [url/ang] | Vimeo [url/ang] Note : merci à @karlpro du rappel [url/fr].

Jérôme Denis, auteur, chercheur, Maître de conférences en sociologie — que l’on peut suivre avec David Pontille et Philippe Artières via le blog Scriptopolis [url/fr] ou cette page professionnelle [url/fr], mais également discret instigateur avec François Bon des magnifiques Vases Communicants [url/fr] + [url/fr] — publiait dans le numéro 28 (2009) de la revue Semen, revue de sémiolinguistique des textes et discours [url/fr], les résultats d’une recherche passionnante. Je les découvre pour ma part aujourd’hui seulement, les textes de ce numéro ayant été mis en ligne le 22 octobre 2010. Le numéro est entièrement consacré aux « Valeurs et enjeux des écrits de travail » [url/fr]. Le numéro entier est à lire.

L’étude de Jérôme Denis — Sécurité informatique et valeur des écrits au travail [url/fr] — est passionnante en plusieurs points. Je me permets de reprendre ici le résumé de l’article et vous invite à poursuivre la lecture : Read More »

L’étincelle, le journal de la création à l’IRCAM est la dernière publication en date permettant — après Inharmoniques (n° 1 à 8/9, 1986-91), puis L’inouï (n° 1 et 2, 2005-06) — de suivre certaines des activités de l’institut de recherche créé il y a maintenant plus de 35 ans. Depuis novembre 2006, sous l’impulsion de Frank Madlener (directeur de l’IRCAM depuis janvier 2006 et directeur de la publication), sept numéros jusqu’à maintenant proposent d’accompagner et de vivre l’expérimentation et la création musicale Read More »

Read More »

Edward R. Tufte, professeur émérite de sciences politiques, statistiques et sciences informatiques à la Yale University a été nommé le 5 mars dernier par le président américain Barack Obama membre du Recovery Independent Advisory Panel, comité d’experts qui travaillera à conseiller les membres du Recovery Accountability and Transparency Board, dont la tâche est de faire le suivi et d’assurer la bonne gouvernance des $787 milliards (USD) accordés au plan de relance économique des États-Unis de 2009. Plus de détails via le site web de La Maison blanche [url/ang] et sur le site personnel d’Edward R. Tufte [url/ang].

Cette nomination représente une excellente nouvelle en matière de transparence gouvernementale et de saine gestion informationnelle. Elle (re)confirme et (ré)inscrit en fait une collaboration déjà active de Tufte — depuis avril 2009 [url/ang] — auprès du Board ainsi qu’avec le directeur du site Web Recovery.com, afin de conseiller le développement et l’amélioration du site officiel du gouvernement américain fournissant l’accès clair et facile aux données liées au plan de relance [url/ang].
Read More »

Retrouvez les autres billets similaires sous la catégorie « Liens ».

Bibliothèques | Librairies | Portails numériques :
Aux États-Unis, le réseau des bibliothèques de la Cornell University (Ithaca, New York) s’associe avec Internet Archive pour la diffusion d’environ 80 ooo livres numérisés, issus du domaine public. Le communiqué officiel mentionne que la numérisation des ouvrages, tous imprimés avant 1923, avait été financée en partie par Microsoft [url/ang]. L’interrogation de l’outil de recherche ici [url/ang].

Conférences | Colloques | Journées d’étude :
7 au 10 avril 2010, à New York (New York), se tient la septième édition du Orphans Films Symposium intitulée cette année « Moving Pictures Around the World ». Cette année, l’institution qui accueil l’événement bi-annuel est le Department of Cinema Studies de la New York University (NYU). Les détails et le programme complet ici [url/ang].

Read More »

À l’instar des occurrences précédentes [], [] et [], je regroupe cette semaine également un certain nombre d’annonces, de documents et de liens, placés dans une catégorisation simple, tout en indiquant les quelques sources par lesquelles ces informations circulent et parviennent à mon attention. Voici :

Acquisitions d’archives | Instruments de recherche | Mise en ligne de ressources :
Au Royaume-Uni, le quotidien The Financial Times, en collaboration avec Cengage Learning, annoncent la création d’une importante base de données visant à diffuser l’ensemble des articles publiés depuis la fondation du quotidien en 1888 jusqu’en 2006, environ 660 000 pages en facsimilé. Lancement, sous abonnement, prévu pour janvier 2010 [url/ang]. Via :
Internetresearch, archieven en personen zoeken [url/ang];
Peter Scott’s Library Blog [url/ang].

Articles | Billets de blog | Parties de site Web :
Bibliothèque et Archives Canada (BAC) publient, en anglais ou en français, son plus récent bulletin La tenue de documents et la gouvernance dans le monde, portant « sur les enjeux liés au gouvernement et aux pratiques en tenue de documents des secteurs publics et privés » [url/fr]. Les anciens bulletins sont accessibles ici [url/fr].

Aux États-Unis, The Electronic Frontier Foundation (EFF), l’Electronic Information for Libraries (eIFL.net), l’International Federation of Library Associations (IFLA) et d’autres (…) crées Copyright Watch, un répertoire regroupant et centralisant l’ensemble des législations nationales relatives aux droits d’auteurs [url/ang]. Via :
The Electronic Frontier Foundation [url/ang];
WITNESS Media Archive [url/ang].

Read More »

Même formule que les semaines précédentes [] et [] : je rassemble ainsi — et brièvement — un certain nombre d’informations, de documents et de liens, placés dans une catégorisation simple (et personnelle !), tout en indiquant les quelques sources par lesquelles ces informations circulent et parviennent à mon attention.

Acquisitions d’archives | Instruments de recherche | Mise en ligne de ressources :
Au Québec, profitant de la semaine internationale du libre accès (International Open Access Week), l’Université Concordia faisait le lancement de Spectrum, son dépôt institutionnel (unilingue anglophone !) permettant ainsi de centraliser l’accès et de préserver la recherche effectuée à l’université [url/ang]. Via :
DigitalKoans [url/ang];
OpenAccessWeek [url/ang].

Aux États-Unis, The Internet Archive et son fondateur Brewster Kahle, lançaient le projet « BookServer ». Construit sur le principe d’un catalogue ouvert, autour de formats ouverts, la nouvelle plateforme propose la vente et le prêt de livres électroniques via Internet [url/ang]. Via :
Follow the Reader [url/ang];
if:book [url/ang];
BookSquare [url/ang];
Information Today [url/ang].

En Irlande, la National Library of Ireland, lance Sources, une importante base de données visant à regrouper l’ensemble des ressources permettant les recherches historiques sur l’île [url/ang]. Via :
Archives Ireland [url/ang].

Read More »

Quelques liens — certains avec beaucoup de retard — vers des lectures d’intérêts en attendant d’y revenir plus en détail… si le temps (ou l’argent !) le permet. Je rassemble ainsi — et brièvement — un certain nombre d’informations et de documents, placés dans une catégorisation simple, tout en indiquant les quelques sources par lesquelles ces informations circulent et parviennent à mon attention. D’une pierre, deux coups !

Bibliothèques | Librairies | Portails numériques :
Aux États-Unis, University of Michigan Press est la dernière institution en date à rejoindre officiellement la HathiTrust Digital Library, afin de rendre accessible en ligne, le contenu de plus de 1000 titres et ce, progressivement d’ici la fin de l’année 2009. 350 ouvrages sont actuellement disponibles [url/ang]. Via :
Hathi Trust [url/ang];
→ Archivalia [url/ang];
Against The Grain [url/ang].

En Europe, l’Union européenne (UE) rend accessible sous une nouvelle plateforme intitulée EU Bookshop, les textes et publications officiels des nombreuses institutions de l’UE depuis 1952 [url/fr]. Plus de 110 000 publications recensées, environ 12 millions de pages numérisées, 23 langues représentées [url/fr-PDF-Communiqué]. Via :
Archivista.net [url/ang] repris par…
ArchivesBlogs [url/ang].

Read More »

Anonima_Group_Capture

Enfin, il était temps ! Malgré l’anonymat revendiqué et le refus de liens commerciaux, de galeristes et d’expositions dans des foires, biennales ou autres compétitions, je découvre le très beau site et surtout le beau travail de documentation autour de cet Anonima Group [url/ang], collectif américain fondé en 1960 par Ernst Benkert, Francis Hewitt et Ed Mieczkowski — puis démantelé en 1971 — créé en réaction à l’égo individuel des expressionnistes abstraitsrejection of the cult of the individual ego and automatic style of the Abstract Expressionists ») et avec un désir d’investigation des phénomènes scientifiques et psychologiques associés à la perception optique. (NOTE : Je crois pertinemment que ces conceptions et approches artistiques, certes différentes en leurs temps, sont maintenant compatibles et non-opposées… Du moins chez moi — c’est ce qui importe). Read More »

Cet entretien avec l’auteur François Bon [url/fr] a été réalisé dans le cadre d’une interrogation portant sur la liseuse électronique Kindle d’Amazon et l’édition électronique. Ce travail s’inscrit dans un dossier, plus large, réalisé à l’occasion du cours en ligne « Économie du documents » [url/fr] donné par le professeur Jean-Michel Salaün [url/fr], à l’automne 2008, à l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information [url/fr]. L’entretien s’est construit par courriels entre le 9 et le 14 novembre dernier, juste avant l’arrivée de François Bon dans le cadre du Salon du Livre de Montréal 2008. En plus de venir présenter son dernier livre « Rock’n roll. Un portrait de Led Zeppelin » [url/fr], François Bon participait à une table ronde le samedi 22 novembre à 17 heures intitulé  « Le livre électronique. L’avenir du Livre ? » organisé par la Librairie Monet [url/fr], en partenariat avec le Consulat général de France à Montréal. Cette discussion regroupait aussi Bruno Rives, fondateur de Tebaldo.com [url/fr] et auteur du livre « Aldo Manuzio, passions et secrets d’un Vénitien de génie » [url/fr]; Jean-Claude Guédon [url/fr], professeur titulaire au Département de littérature comparée de l’Université de Montréal et Benoît Melançon, professeur au Département d’études françaises de l’Université de Montréal et aussi directeur scientifique des Presses de l’Université de Montréal [url/fr]. Vous retrouverez également la même version de cet entretien sur le site de François Bon [url/fr]. Read More »

Ce billet est replacé en une de ce blog 5 ans après sa rédaction initiale en 2008. Qu’est-ce qui a changé ? Pas grand chose… sauf la fraîcheur de Barack Obama, le Président. Je constate aussi l’impermanence des URL qui demande pour la plupart à être modifiés. Il y a cinq ans, c’était un exercice. Aujourd’hui, j’ai le goût d’explorer — et de célébrer — de la même manière des documents plus contemporains, plus proches de ma géo-stratégie. Mais, ce billet est aussi, de très loin, le plus consulté de mon blog. Comme quoi, Lincoln serait mon lost leader!

Certainement l’un des plus célèbres discours de l’histoire des États-Unis — et l’un des plus courts : 2 minutes ! — fût prononcé le 19 novembre 1863 vers 15 h, il y a 145 ans, 150 ans par Abraham Lincoln lors de la cérémonie de consécration du champ de bataille de Gettysburg en Pennsylvanie, une bataille sanglante blessant plus de 57 000 hommes, en plus de voir mourir près de 8 000 soldats, issus des armées de l’Union et de la Confederation les 1er, 2 et 3 juillet de cette même année.

Read More »